Aller au contenu

Articles de la catégorie ‘« La compagnie d’entraînement »’

26
Mai

Extrêmophile d’Alexandra Badea, création de « La compagnie d’entraînement »

Création d’Extrêmophile d’Alexandra Badea par « La compagnie d’entraînement »

du jeudi 8 au samedi 1o et du mercredi 14 au samedi 17 juin 2017 à 20h30

dimanche 11 à 18h

les élèves comédiens et Alexandra Badea à la fin de leur séminaire

avec de gauche à droite Paul Barrier, Camille Nauffray, Pierre-Arnaud Chignier-Riboulon, Corentin Du Mortier, Lisa Iannelli, Laetitia Sadak, Lina Maria Acevedo-Sierra, Alexandra Badea,  Nelly Pons,  Aurélien Muguet et Nassim Sekkal.

réservations : 04 42 38 10 45 – theatredesateliers@yahoo.fr Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Etrêmophile  d’Alexandra Badea  : vu par Pierre Leborgne

Wikipedia nous dit : « Un organisme est dit extrêmophile  lorsque ses conditions de vie normales sont mortelles pour la plupart des autres organismes. Ils illustrent les capacités étonnantes d’adaptation de la vie aux milieux les plus divers et les plus hostiles. »

Dans la pièce d’Alexandra Badea, que la Compagnie d’entrainement présente actuellement au Théâtre des Ateliers, vous comprendrez le choix du titre lorsque vous verrez ces 3 personnages qui se débattent dans des contradictions de vie impossibles et qui nous entrainent dans les profondeurs de leur conscience, à la limite de l’asphyxie. Vous verrez un chef de cabinet ministériel, homosexuel, déchiré entre son ambition et ses amours ; un jeune soldat américain, pilote de drones, qui ne supporte plus de donner la mort comme dans un jeu vidéo; et une jeune chercheuse qui sacrifie, pour sa carrière, son amour et sa déontologie au profit de l’industrie. Tous les trois nous livrent, parfois en voix off, les bribes de leurs tourments intérieurs  et ils tentent désespérément de s’accrocher à des amours fuyants.

C’est sur un texte d’une grande qualité littéraire,  dans lequel se côtoie l’intime et le politique, que les jeunes comédiens de la Compagnie d’entrainement ont imaginé une mise en scène qui nous tient en haleine pendant 1h 40, sans la moindre baisse de rythme et avec de belles inventions scénographiques que nous ne dévoilerons pas.

Sous la direction d’Alain Simon, ils ont magnifiquement exploité les enseignements de cette année de formation et ils ont su nous faire partager, avec une énergie incroyable,  le chaos mental dans lequel se débattent les 4 protagonistes de cette pièce.

Je ne peux donc que vous conseiller vivement de venir voir cette pièce de théâtre, qui n’avait encore jamais été montée intégralement,  et que l’auteure, Alexandra Badea, viendra voir lors de la représentation du mercredi 14 juin.

Pierre Le Borgne

4
Avr

Lecture plus jeune public par la compagnie d’entraînement 2016-2017

Le crabe qui jouait avec la mer, d’après une des Histoires comme ça de Rudyard kipling

Zibeline : L’actualité culture et société en région PACA, et au delà

Lecture plus, La Compagnie d’entraînement du Théâtre des Ateliers joue Kipling

Le Crabe Roi

• 10 avril 2017⇒14 avril 2017 •

Lecture plus, La Compagnie d'entraînement du théâtre des Ateliers joue Kipling - Zibeline

C’est une tradition, chaque année, la compagnie d’entraînement, se plie au jeu de Lecture Plus, vous savez, cette lecture mise en scène, jouée, aux décors et costumes inventés avec une virtuosité et un humour délicieux, destinée aux petits et grands, suivie d’une conversation avec les acteurs, qui permet de découvrir les « ficelles du métier », et d’un goûter qui prolonge par ses saveurs gourmandes le bonheur du spectacle. Le théâtre y est une fête, intelligente et accessible, et parcourt les imaginaires du globe bleu que l’on nomme la Terre et dont on apprend à se sentir citoyen. Ce mois d’avril, les élèves comédiens de la Compagnie d’Entraînement, promotion 2016-2017 Alexandra Badea, poursuivent, sous la houlette d’Alain Simon, l’exploration des contes de Kipling avec Le crabe qui jouait avec la mer (extrait de Histoires comme ça). Lina Maria Acevedo-Sierra, Paul Barrier, Pierre-Arnaud Chignier-Riboulon, Corentin Du Mortier, Lisa Iannelli, Aurélien Muguet, Camille Nauffray, Nelly Pons, Laetitia Sadak et Nassim Sekkal, nous raconteront cette légende des Tout-Commencements, lorsque l’Aîné des Magiciens préparait Terre et Mer et déterminait les jeux auxquels chaque espèce aurait le droit de jouer : une seule règle pour tous, devoir obéissance à l’Homme. Ce qui ne fera pas du tout l’affaire de Pau Amma, le Crabe Roi. Il s’enfuit sous l’Arbre des Merveilles, au cœur du monde… Que de complications ! Jusqu’où mènera cette résistance ? La désobéissance peut-elle être une vertu ? Que de questionnements à la fin pour parents et enfants ! Aux « Tout-Commencements » de la réflexion… un autre continent à cultiver !
MARYVONNE COLOMBANI
Avril 2017
10 au 14 avril
Théâtre des Ateliers, Aix-en-Provence
04 42 38 10 45 / theatre-des-ateliers-aix.com
Photographie © X DR
 
2
Avr

Les travaux photographiques de la promotion Alexandra Badea

Après leur présentation des travaux sur les textes d’Alexandra Badea, nous avons le plaisir de vous inviter à la onzième rencontre avec le public des élèves comédiens de « La compagnie d’entraînement » ce jeudi 6 avril à 19h.
Au cours de cette soirée, chaque élève présente dix photographies d’un de ses camarades de promotion. Prises avec un même appareil, avec la même optique, ces clichés permettent de comparer l’univers de chaque acteur à travers la vision de chaque preneur de vue.
Caroline Pelletti-Victor, photographe, commente leurs propositions avec le public.
20
Mar

Présentation des travaux sur les textes d’Alexandra Badea

Après   la présentation de leurs écritures scéniques le 9 février et leur présentation des travaux de fin d’atelier chorégraphique sous la direction de Guillaume Siard, nous avons le plaisir de vous inviter à la dixième rencontre avec le public des élèves comédiens de « La compagnie d’entraînement » du Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence le jeudi 16 mars à 19h.

Avant de travailler trois jours en séminaire avec Alexandra Badea, auteure associée à leur promotion et dont l’œuvre les accompagne tout au long de leur formation, les élèves comédiens présenteront en sa présence leurs travaux de recherche sur ses textes. 
A l’issue de la séance, à 21h, Alexandra Badea  rencontrera le public pour parler de son travail de dramaturge et de metteure en scène

avec Lina Maria Acevedo-Sierra, Paul Barrier, Pierre-Arnaud Chignier-Riboulon, Corentin Du Mortier, Lisa Iannelli, Aurélien Muguet, Camille Nauffray, Nelly Pons, Laetitia Sadak, et Nassim Sekkal

  Entrée libre

« La compagnie d’entraînement » et l’auteure associée  Alexandra Badea au Théâtre des Ateliers
Le jeudi 16 mars, nous avons assisté au Théâtre des Ateliers à l’un des temps forts du travail de formation, par Alain Simon, des jeunes comédiens de « La compagnie d’entrainement ». En présence de la jeune auteure Alexandra Badea qui est l’auteure associée à leur promotion,  ils ont mis en scène et interprété  des extraits de plusieurs de ses œuvres selon 7 propositions élaborées collectivement. Sur des textes engagés qui dénoncent l’aliénation, la violence et la pression psychologique et sociale auxquels sont soumis les individus dans notre société, ils ont imaginé des approches théâtrales très différentes, allant du jeu dramatique au clown triste en passant par l’humour et la comédie musicale. L’ensemble de ces propositions leur a permis de mettre en application les techniques de jeu acquises pendant leur formation et nous a permis, à nous spectateurs, d’aborder avec des éclairages différents l’œuvre déjà importante d’ Alexandra Badea. Celle-ci a accepté, à l’issue du spectacle,  de parler, avec les comédiens et le public, de son travail de dramaturge et de metteur en scène et nous a confié que, si la critique sociale avait été et reste le ferment de son inspiration, elle n’était pas fondamentalement pessimiste et qu’elle voyait dans la jeunesse des raisons d’espérer.
C’est en tous cas une auteure importante que le Théâtre des Ateliers nous a permis de découvrir. Malgré sa jeunesse (elle est née en 1980 en Roumanie), elle a déjà écrit de nombreuses pièces (dont certaines ont reçu des récompenses) et elle a publié un premier roman où elle dit avoir exprimé des choses plus intimes. C’est donc avec curiosité que l’on approfondira l’œuvre de cette auteure et c’est avec impatience que l’on attend de voir la pièce que « La compagnie d’entrainement » aura choisie et qu’elle nous présentera en juin. A ne pas manquer ! Pierre Le Borgne
 Burnout : Lina Maria Acevedo Sierra.

Je te regarde : Aurélien Muguet, Laetitia Saddak et Paul Barrier

Mode d’emploi : Lisa Iannelli Corentin Du Mortier, Paul Barrier, Aurélien Muguet, Camille Nauffray, Lina-Maria Acevedo Sierra et Paul-Arnaud Chignier-Riboulon.

 

6
Mar

Présentations des travaux chorégraphiques au Pavillon Noir

 Après  leur performance lors de l’inauguration de l’exposition Fais moi un signe au Musée des Tapisseries le 3 février et la présentation de leurs écritures scéniques le 9 février, nous avons le plaisir de vous inviter à la neuvième rencontre avec le public des élèves comédiens de « La compagnie d’entraînement » du Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence le jeudi 2 mars à 18h. au Pavillon Noir. Entrée libre sur réservation au Pavillon Noir au 04 42 93 48 14

9
Jan

Improvisée n° 2 : Inventer sa danse

9
Jan

reprise de « Sous le signe du chien » aux Ateliers et à Claix

Mardi 8 novembre  à 20h30 – reprise de Sous le signe du Chien – Monologue 1

Texte et mise en scène  Alain Simon – Assistant à la mise en scène Gilles Jolly.

Lumières Syméon Fieulaine -Musique Mickaël Zemmit

Avec Alain Simon et Mickaël Zemmitinfo-signe-du-chien-2-page-001

Nous avons le plaisir de vous convier à la reprise de la création 2015 du Théâtre des Ateliers Sous le signe du chien – Monologue 1  d’Alain Simon qui en fait la mise en scène et l’interprète avec Mickaël Zemmit, musicien et comédien issu de la promotion 2011-2012 de « La compagnie d’entrainement » du Théâtre des Ateliers. Sous le signe du chien sera donné le 18 novembre à Claix, ville satellite de Grenoble.

Pour cette performance, j’aimerais reprendre à mon compte cette phrase de Dieudonné Niangouna, auteur associé  à « La compagnie d’entraînement » 2015-2016 : « je ne viens pas raconter sur scène  ce que j’ai écrit. Je viens écrire sur scène ce que je n’ai pas fini sur la page … »  Alain Simon

Pourquoi dire son texte ? Écrire c’est mettre au jour une langue prête à vivre, et jouer son texte c’est faire vivre l’écriture en révélant ses enracinements cachés. Écrire, de toute façon est l’œuvre de cet autre qui est nous-même, et la consanguinité entre un auteur qui serait aussi son propre interprète n‘existe que si on est le propriétaire narcissique de son texte. Pessoa créa tous ses patronymes parce qu’il était persuadé en lisant un poème qu’il avait écrit quand il avait dix-sept ans que «  ce n’est pas moi qui ai écrit ça, c’est un autre et cet autre je vais lui donner un nom ».
 
« Je cherche à écrire comme mon cerveau pense, par association d’idées. Mes archives personnelles n’y sont pas classées par rubrique comme dans une bibliothèque mais en désordre, reliées entre elles par des fils affectifs ou par le hasard des coïncidences et de la temporalité ».  Alain Simon

Entrées à 15€, adhérents, étudiants, ATP, 11 €, pass’Arts 7€, réservations 04 42 38 10 45 ou theatredesateliers@yahoo.fr

Production du Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence

19
Nov

Les monologues écrits par chaque élève pour un autre élève

invit-monologues

28
Oct

Séminaire avec Jean-Marie Broucaret

invit-seminaire-broucaret-page-001

Comédien, metteur en scène, directeur artistique du Théâtre des Chimères et du Festival de Théâtre Franco ibérique et Latino  américain de Bayonne qu’il a fondé en 1980, Jean-Marie Broucaret fait travailler la compagnie d’entraînement » au cours d’un séminaire de quatre jours depuis1999.

28
Oct

Travaux de recherche sur les monologues tirés des textes d’Alexandra Badea

invit-monologues-badea

Nous serons heureux de vous accueillir au théâtre le 1er novembre à 20h30  pour la présentation de fin de séminaire avec Jean-Marie Broucaret et le 10 novembre à 19h à l’occasion de cette présentation de travaux sur les monologues. Entrée libre
 
Il s’agira des deux première rencontres avec le public des élèves comédiens de « La compagnie d’entraînement » recrutés au terme d’une audition de plus de 11h le lundi 26 septembre dernier : Lisa-Maria Acevedo-Sierra, Paul Barrier, Pierre-Arnaud Chigner-Riboulon, Corentin Du Mortier, Lisa Iannelli, Aurélien Muguet, Camille Nauffray, Nelly Pons, Laettia Sadak et Nassim Sekkal.

Ces présentations de travaux sont sous la responsabilité des élèves de « La compagnie d’entraînement ». Ultérieurement ils serviront de banc d’essai dans les exercices pédagogiques et pourront donc être expérimentés en fonction de différents axes de travail.

– Pierre-Arnaud Chignier-Riboulon, in Je te regarde

– Nassim Sekkal,  in Contrôle d’identité

– Camille Nauffray, in Contrôle d’identité

– Corentin Du Mortier, in Contrôle d’identité

– Lina Maria Acevedo-Sierra, in Celle qui regarde le monde

– Aurélien Muguet, in Contrôle d’identité

– Laetitia Sadak, in Europe Connexion

– Lisa Iannelli, in Contrôle d’identité & Mode d’emploi

– Paul Barrier, in Contrôle d’identité

– Nelly Pons, in Pulvérisés

 

Tous ces textes sont édités chez L’Arche éditeur

 

Prochaines manifestations de « La compagnie d’entraînement » :

Monologues écrits par les élèves pour un camarade – mardi 29 novembre à 20h30

Les théoriciens du théâtre – Jeudi 9 décembre à 19h.

 –  Propositions chorégraphiquesvendredi 13 janvier à 20h30

Retour d’un spectateur, Pierre Le Borgne :

C’est la nouvelle équipe de jeunes acteurs en formation, baptisée « La compagnie d’entrainement » qui nous a présenté, le jeudi 10 novembre au Théâtre des Ateliers,  leur premier spectacle, articulé autour des œuvres d’Alexandra Badea.

Alexandra Badea est une jeune auteure et metteuse en scène de 36 ans, d’origine roumaine, qui vit à Paris depuis 2003 et qui a déjà écrit une quinzaine d’ouvrages. C’est elle qui sera cette année l’auteure associée qui est invitée à parrainer la jeune troupe.

Chacun des 10 comédiens a choisi dans son œuvre un monologue d’environ 10 minutes, qu’ils ont joué selon un enchainement et une mise en scène élaborée en commun. Les extraits retenus étaient issus de 5 ouvrages qui  traitent avec un regard critique des dérives de la société contemporaine. Il y est question, en autre,  de l’aliénation dans le travail, du rôle des lobbies, de l’identité, de l’exclusion, de l’enfermement, de l’amour, de la vie familiale, etc.. C’est avec une conviction remarquable que ces jeunes comédiens, qui ne sont en formation que depuis à peine 6 semaines, ont interprété des textes difficiles et émouvants. Ils ont su retenir pendant près d’une heure et demie l’attention d’un public nombreux qui les a chaleureusement applaudis.

Le débat qui a suivi la présentation a permis aux comédiens d’expliquer leurs choix et leur ressenti à l’issue de cette première rencontre avec le public.

On attend avec impatience les prochaines occasions de retrouver « La compagnie d’entrainement » et aussi de rencontrer cette auteure à l’écriture puissante et qui porte un regard acéré sur notre monde.

Merci pour cette soirée !

Pierre Le Borgne