Aller au contenu

Articles de la catégorie ‘Présentation des travaux sur des Monologues de Dieudonné Niangouna’

4
Déc

Présentation de Monologues tirés des œuvres de Dieudonné Niangouna

Monologues 2015

Nous seront heureux de vous accueillir au théâtre à l’occasion de cette présentation de travaux sur les monologues. Il s’agira de la première rencontre avec le public des élèves comédiens de « La compagnie d’entraînement » recrutés au terme d’une audition de plus de onze heures le lundi 28 septembre dernier : Gabriel Allée, Floriane Fontan, Elyssa Leydet-Brunel, Mathilda Michaud, Sébastien Mintoff, Léa-Amélia Casagrande, Stéphanie Raineri, Axel Raucoules, Alexandre Robitzer et Céline Soulet.

Ces présentations de travaux sont sous la responsabilité des élèves. Ultérieurement ils serviront de banc d’essai dans les exercices pédagogiques et pourront donc être expérimentés en fonction de différents axes de travail.

Ces présentations de travaux sont sous la responsabilité des élèves de « La compagnie d’entraînement ». Ultérieurement ils serviront de banc d’essai dans les exercices pédagogiques et pourront donc être expérimentés en fonction de différents axes de travail.

– Léa-Amélia Casagrande, in Les inepties volantes

– Stéphanie Raineri,  in M’appelle Mohamed Ali

– Alexandre Robitzer, in A part Billy the Kid dans Acteur de l’écriture

– Floriane Fontan, in Le Kung-fu

– Elyssa Leydet-Brunel, in M’appelle Mohamed Ali

– Gabriel Allee, in Le Kung-fu

– Axel Raucoules, in Le Kung-fu

– Céline Soulet, in Attitude Clando

– Mathilda Michaud, in L’âme et le morceau de bois dans Acteur de l’écriture

– Sébastien Mintoff, in M’appelle Mohamed Ali

Paroles de spectateurs :

un adhérent de l’Atelier Public : Après à peine 2 mois de formation, les élèves de « la compagnie d’entrainement » nous ont offert un spectacle remarquable autour de textes de Dieudonné Niangouna. Dans une mise en scène sobre et intelligente qui fut le fruit d’un travail collectif, chacun des jeunes acteurs a interprété un texte de son choix, avec une grande sincérité et un engagement qui  mettait en lumière la force des textes souvent explosifs de ce jeune  dramaturge congolais. Un auteur  qui manie parfaitement la langue française et qui s’interroge sur le rôle du théâtre dans une Afrique déchirée par la colonisation et par la guerre civile, et qui navigue entre le monde du passé et celui du futur qui s’impose aujourd’hui aux jeunes générations.

Ils ont été longuement applaudis, à juste titre, et on attend avec impatience de voir la pièce de cet auteur qu’ils auront retenue et qu’ils doivent monter à la fin de leur année de formation.

En attendant on suivra avec plaisir leurs travaux qui jalonneront cette année de formation sous la direction d’Alain Simon. Pierre Le Borgne Le 10 novembre 2015

Une élève de seconde de l’Option  du Lycée Cézanne : Nous avons été subjugués par la qualité de ces monologues. A travers les incroyables comédiens que nous avons pu apprécier, nous avons découvert un auteur de talent. Ces textes nous ont transportés et marqués. Les comédiens étaient réellement épatants et la mise en scène m’a beaucoup plu. J’espère avoir l’occasion de revoir la compagnie d’entraînement à l’œuvre car c’était un moment très agréable

Une spectatrice : Cette année les Monologues de la nouvelle Compagnie d’entraînement avaient comme auteur le dramaturge congolais Dieudonné Niangouna; le spectateur qui va voir des monologues, imagine une suite de voies singulières  interprétant chacune le fragment qu’elle s’est choisi… C’est le travail que les jeunes comédiens ont proposé, mais plutôt que de se succéder, ils ont tissé leurs voix ensemble en un texte nouveau, où les paroles entendues, l’espace du plateau et l’ échange des corps prenaient sens et faisaient création. Dix jeunes comédiens, pour la première fois ensemble et déjà une troupe qui nous a fait découvrir un auteur comme dans une mise en abîme de son œuvre : ce soir là le théâtre vivait.