Aller au contenu

Formation professionnelle du comédien en compagnie : « La compagnie d’entraînement »

compagnie-2016-2017-2L’audition pour le recrutement de la promotion 2016-2017 de « La compagnie d’entraînement » a eu lieu le lundi 26 septembre  au Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence.

De gauche à droite : Laetitia Sadak, Aurélien Muguet, Lisa Iannelli, Paul Barrier, Nelly Pons, Nassim Sekkal, Lina-Maria Acevedo- Sierra, Pierre-Arnaud Chigner-Riboulon, Camilla Nauffray et Corentin Du Mortier.

Auteure associée à la promotion 2016-2017 : Alexandra Badea

Le Théâtre des Ateliers a créé en 1995 à Aix-en-Provence une compagnie de formation associée, « La compagnie d’entraînement » afin de permettre à dix élèves comédiens de s’insérer dans le milieu artistique professionnel grâce à un travail d’un an de création, d’essais et de recherches en relation avec le public d’un théâtre implanté, en privilégiant le travail en compagnie. Cette formation intensive de 900 heures par an et gratuite s’adresse à des futurs comédiens et s’appuie sur l’expérience acquise par le Théâtre des Ateliers  dans le domaine de la formation depuis plusieurs années. De fréquents rendez-vous avec le public, les échanges des élèves entre eux, l’intervention d’artistes invités pour des séminaires, l’accompagnement théorique et pratique font l’originalité de cette formation. Chaque promotion est associée à un auteur contemporain, et les élèves expérimentent, recherchent, s’entraînent sur son œuvre tout au long de leur formation, et travaillent avec lui au cours d’un séminaire de trois jours en vue de la création en juin d’une de ses œuvres pour 8 représentations.

Directeur artistique et pédagogique : Alain Simon, comédien, metteur en scène, pédagogue, directeur artistique du Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence

Auteure associée à la promotion 2016-2017 : Alexandra Badea

« En créant cette structure de formation, je tenais au principe d’un fonctionnement de 10 élèves en compagnonnage pendant un an, avec une identité forte, celle de compagnie avec toute la vie collective qu’elle implique. Je trouvais important qu’il y ait un équilibre entre les moments d’auto-formation et de formation car on apprend d’abord en faisant, en se trompant, en hésitant avec les autres. Mais en même temps, il fallait un responsable artistique qui mémorise l’essentiel des parcours, propose les travaux aptes à faire évoluer les élèves, commente les résultats, sans oublier de témoigner de ses propres conceptions et pratiques du théâtre. Différents intervenants plongent les élèves dans leur univers artistique et les amènent à développer leur aptitude à servir le parti pris d’un créateur sans perdre le lien avec leur parcours singulier : c’est important que les élèves soient à la fois sous influence et en même temps « maturent » leur propre point de vue sur le théâtre car il ne s’agit pas seulement de former des comédiens adaptables aux différents metteurs en scène mais surtout de favoriser l’émergence d’acteurs auteurs de leur travail. Apprendre par la pratique, apprendre en se confrontant aux autres, en coopérant avec eux, apprendre à avoir une vision personnelle tout en étant disponible à l’influence, pratiquer l’utopie et l’insérer dans le réel de son métier, être à l’écoute de sa sensibilité, de sa vision, bref respecter ce qui vient de soi et décliner sans cesse cette exigence : être un artiste. » Alain Simon

Les travaux de fin de séminaire

avec Jean-Marie Broucaret, comédien, metteur en scène, directeur artistique du Théâtre des Chimères de Biarritz et du Festival des Translatines.

Alain Reynaud, clown fondateur de la Compagnie des Nouveaux-Nez, directeur artistique de La Cascade – pôle Cirque National  et du Nouveau festival d’Alba La Romaine (07)

Jean-Pierre Ryngaert, professeur émérite à l’Institut d’études théâtrale de l’Université Paris 3, intervenant à l’ERAC.

Guillaume Siard, danseur de la compagnie Preljocaj, il est en charge de la pédagogie au Pavillon Noir à Aix-en-Provence.

Alexandra Badea : Née en 1980 en Roumanie, vivant en France depuis 2003, elle est auteure, metteuse en scène et réalisatrice.

Les spectateurs assistent à la partie publique d’un travail qui a lieu sur plusieurs jours. Même si les intervenants et les élèves comédiens de « La compagnie d’entraînement » choisissent l’aspect qu’ils veulent montrer de leur parcours de travail, le public reste privilégié en partageant des moments qui habituellement restent confidentiels. Ceux-ci peuvent prendre l’aspect d’une mini représentation, d’une séance de travail, ou d’une démonstration éclairant une thématique choisie.

Travaux de recherche et d’expérimentation :

Ces présentations de travaux sont sous la responsabilité des élèves de « La compagnie d’entraînement ». La première soirée est consacrée aux théoriciens du théâtre : les élèves choisissent des textes théoriques qui les aident dans leur pratique d’acteur ; ils expérimentent en public les applications sur scène de ces découvertes. La deuxième soirée est consacrée aux écritures scéniques : en considérant le plateau comme la toile du peintre ou comme la page blanche de l’écrivain les élèves comédiens proposent des séquences où ils abordent en même temps espace, textes, sons, déplacements…en faisant l’expérience d’être écrivain scénique. La troisième soirée est consacrée aux travaux de recherche : ils consistent à explorer, à partir de textes de l’auteur associé à la promotion et en sa présence, différents points de vue, expérimentant des partis pris opposés.

Les intervenants artistiques ayant dirigé  des séminaires ou des masterclasses

Christian Benedetti, Jean-Louis Benoît, Pierre Béziers, Jean-Marie Broucaret, Emilio Calcagno, Christian Carrignon, Yann Collette, Laura Desprein, Agnès Dumouchel, Laure Florentin, Emma Gustavsson, Pascale Henry, Catherine Hiegel, de la Comédie française, Israël Horovitz, Valérie Marinese, Jeanne Mathis, Philippe Minyana, Alain Reynaud,  Mohamed Rouabhi, Agathe Rouillier, Jean-Pierre Ryngaert, Guillaume Siard.

Les auteurs associés  :

Les auteurs associés aux promotions depuis 1999-2000

1999-2000 Israël Horovitz, 2000-2001 Philippe Minyana, 2001-2001 Emanuelle delle Piane, 2002-2003 Hubert Colas, 2003-2004 Eugène Durif, 2004-2005 Noëlle Renaude, 2005-2006 François Cervantès, 2006-2007 Daniel Danis, 2007-2008 Rodrigo Garcia, 2008-2009 Pascal Rambert, 20092010 Joël Jouanneau, 2010-2011 Jon Fosse, 2011-2012 Jean-Pierre Siméon, 2012-2013 Dimitris Dimitriadis, 2013-2014 Frédéric Sonntag, 2014-2015 : Michel Deutsch, 2015-2016 : Dieudonné Niangouna, auteur associé à la promotion 2016-2017 Alexandra Badea

Renseignements :  04 42 38 10 45 – – theatredesateliers@yahoo.fr

« La compagnie d’entraînement » est soutenue par la ville d’Aix-en-Provence, le Conseil général des Bouches-du-Rhône et le Conseil régional PACA. Ses partenaires sont le Ballet Preljocaj, les ATP d’Aix-en-Provence, le Festival d’Art Lyrique, la Cité du Livre.

 

CALENDRIER DES PRÉSENTATIONS PUBLIQUES (en cours d’élaboration)

Les travaux de recherche et d’expérimentation

Ces présentations de travaux sont sous la responsabilité des élèves de « La compagnie d’entraînement ».

Les monologues de travail : à partir de textes de l’auteur associé ces monologues de travail servent de banc d’essai dans les exercices pédagogiques et peuvent donc être expérimentés en fonction de différents axes de travail. mardi 3 novembre à 20h30

Les théoriciens du théâtre : à partir de textes théoriques qui les aident dans leur pratique d’acteur, les élèves comédiens expérimentent en public les applications sur scène de ces découvertes.

Les propositions chorégraphiques seront présentées par les élèves en amont d’un séminaire au Pavillon Noir, dans le cadre du partenariat entre « La compagnie d’entraînement » et Le Ballet Preljocaj.

Les écritures scéniques : en considérant le plateau comme la toile du peintre ou comme la page blanche de l’écrivain, les élèves comédiens proposent des séquences où ils abordent en même temps espace, textes, sons, déplacements, en faisant l’expérience d’être écrivain scénique.

Les plans séquences : chaque élève réalise cinq minutes de film sans montage. Ces travaux sont un rendez-vous entre le cinéma et le théâtre parce que les solutions à trouver pour filmer sans recours au montage sont transposables au théâtre.

Les travaux de recherche consistent à explorer, à partir de textes de l’auteur associé à la promotion et en sa présence, différents partis pris propres à mettre en valeur plusieurs aspects de son univers.

Présentation des travaux sur la photographie : au cours de cette soirée, chaque élève présente dix photographies d’un de ses camarades de promotion. Prises avec un même appareil, avec la même optique, ces clichés permettent de comparer l’univers de chaque acteur à travers la vision de chaque preneur de vue. Caroline Pelletti-Victor, photographe, commente leurs propositions avec le public.

 

*Les monologues de travail : jeudi 10 novembre  à 19h

*Théoriciens du théâtre : jeudi 8 décembre 19h

*Propositions chorégraphiques : vendredi 13  janvier à 19 h

*Écritures scéniques :  jeudi 9 février

*Présentation des travaux sur la photographie : jeudi 6 avril à 19h

*Travaux de recherche sur l’œuvre d’Alexandra Badea : jeudi  16 mars à 19h

*Les plans-séquences : jeudi  27 avril  à 19h

Les travaux de fin de séminaire

Les spectateurs assistent à la partie publique d’un travail qui a lieu sur plusieurs jours. Même si les intervenants et les élèves comédiens de « La compagnie d’entraînement » choisissent l’aspect qu’ils veulent montrer de leur parcours de travail, le public reste privilégié en partageant des moments qui habituellement restent confidentiels. Ces travaux peuvent prendre l’aspect d’une mini représentation, d’une séance de travail, ou d’une démonstration éclairant une thématique choisie (voix, corps dans l’espace, lumières…).

Jean-Marie Broucaret : mardi 1 novembre à  20h30

Jean-Pierre Ryngaert : mardi 24 janvier  à 20h30

Guillaule Siard : au Pavillon Noir :  jeudi   2 mars  à 18h

Alain Reynaud :   mardi 25 avril à 20h30

Création   d’une pièce d’Alexandra Badea, auteure associée, par « La compagnie d’entraînement »

 Après avoir accueilli Israël Horovitz, Philippe Minyana, Emanuele delle Piane, Hubert Colas, Eugène Durif, Noëlle Renaude, François Cervantès, Daniel Danis, Rodrigo Garcia, Pascal Rambert, Joël Jouanneau, Jon Fosse, Jean Pierre Siméon, Dimitris Dimitriadis, Frédéric Sonntag, Michel Deutsch et Dieudonné Niangouna, le Théâtre des Ateliers propose à Alexandra Badea d’être l’auteure associée à la promotion 2016-2017 de «  La compagnie d’entraînement ». Après un travail de recherche sur ses textes présenté au public en sa présence, les élèves comédiens suivent un séminaire de trois jours avec elle et choisissent le texte qu’ils créeront en juin sous la direction d’Alain Simon. Le nombre de représentations, huit au total, permet aux élèves comédiens de maîtriser tous les aspects de la mise en scène et de mesurer comment un spectacle évolue au cours des représentations.

Du jeudi 8 au samedi 10 et du mercredi 14 au samedi 17 juin à 20h30, dimanche 11 à 18h

Auteure Associée

Née en 1980 Alexandra Badea est auteure, metteure en scène et réalisatrice. Ses premiers textes Mode d’emploi, Contrôle d’identité et Burnout sont publiés en septembre 2009 chez l’Arche Editeur. Mode d’emploi a été primé aux Journées des Auteurs de Théâtre de Lyon. Burnout a été crée en mars 2013 au CDN de Reims dans la mise en scène de Jonathan Michel. Le texte est traduit en portugais et crée à l’Institut Français de Lisbonne.
Elle a crée ses propres textes Contrôle d’identité et Mode d’emploi au Tarmac à Paris.

En octobre 2012 elle publie un deuxième livre Pulvérisés chez l’Arche Editeur. Le texte a été crée au Théâtre National de Strasbourg et au CDN d’Aubervilliers par Jacques Nichet et Aurélia Guillet et a été mis en voix à France Culture par Alexandre Plank. Une deuxième mise en scène a été présentée par Frédéric Fisbach au Festival des Francophonies de Limoges. Le texte traduit en allemand est sélectionné au Festival Theatertreffen de Berlin et joué la saison suivante à Hanovre, à Graz et à Aarau (Suisse).

Son premier roman Zone d’amour prioritaire est paru en février 2014 chez l’Arche Editeur. Il a fait l’objet d’une adaptation et d’une représentation au Festival d’Avignon 2013 dans la mise en scène de Frédéric Fisbach.

Son premier scénario Solitudes est réalisé par Liova Jedlicki en décembre 2011, sélectionné au Festival de Clermont Ferand et diffusé sur France 2. Le film remporte le prix d’interprétation féminine, la mention de la presse et la mention du jury au Festival de Clermont Ferand ainsi que le Prix du Jury et Prix du Jury Jeune au Festival d’Ales et le Grand Prix au Festival International de Barcelone.

Elle a été auteure associé dans la saison 2010-2011 au Théâtre Théo Argence de Saint Priest et en 2011-2012 à Mains d’œuvre dans le cadre du dispositif de résidences d’auteurs de la région Ile de France où elle a écrit le texte Je te regarde.
En septembre 2012 elle est partie au Japon pour une résidence d’écriture dans le cadre du projet « Partir en écriture » du Théâtre de la Tête Noire de Saran où elle a écrit le texte La terre tremble.

En 2013 elle écrit le texte Europe connexion, suite à une commande de France Culture. Le texte a été diffusé sur France Culture en septembre dans le cadre de l’émission Micro fictions. En 2014 elle participe au projet Binôme (art et sciences) où elle écrit le texte Extrémophile.

Son troisième recueil de pièces : Je te regarde, Europe connexion, Extrémophile est paru à l’Arche en mai 2015. Elle est lauréate du Centre National du Livre et de Centre National du Théâtre pour l’écriture du texte Breaking the news qui sera crée prochainement à la Comédie de Reims.

Alexandra Badea réalise aussi une série de performances d’écriture en direct Mondes, présentés à Théâtre Ouvert et au Festival de Correspondance de Grignan et adaptée et diffusée à France Culture.

Au cinéma elle réalise deux courts métrages 24 heures et Le monde qui nous perd.

Alexandra Badea est lauréate du Grand Prix de la Littérature Dramatique 2013.

dossier mail « La compagnie d’entraînement » 2016-2017