Aller au contenu

18 mai 2010

VOYAGE SUR PLACE

par TechMac

Création 2010-2011

Texte : Alain Reynaud. Adaptation et mise en scène : Alain Simon, assisté de Gilles Jolly. Lumière : Syméon Fieulaine. Dispositif scénique : Jacques Brossier.

Avec : Alain Reynaud et Alain Simon

bande annonce du spectacle : http://vimeo.com/22987258


 

la menuiserie
Création du Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence, en co-production avec la compagnie VIA – Les Nouveaux Nez et La Cascade – Maison des Arts du Clown et du Cirque.
Mardi 4 mai 1010 à 21 h  au Cirque Théâtre d’Elbeuf, ( 76), Lecture  de Voyage sur place par Alain Reynaud et Alain Simon, dans le cadre de « Portrait d’artiste – Alain Reynaud »
– Du dimanche 16 au samedi 22 janvier,  résidence d’écriture à Auch dans le cadre de  Circuits, Scène Conventionnée pour les Arts du Cirque, vendredi 21,  Lecture publique du texte établi.

– samedi 19, dimanche 20, vendredi 25 et samedi 26 février 2011 : création à La Cascade, Bourg-Saint-Andéol (07)

 

– Jeudis 10 et 17, vendredis 11 et 18, samedis 12 et 29 mars à 21 h, dimanches 13 et 20 mars à  18 h : création au Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence.

– samedi 9 avril : à Seyssan (Gers) dans le cadre de Circuits Auch

répétition à La Cascade, 4 février 011

– vendredi 6 mai : Théâtre Apollinaire de la  La Seyne-sur-Mer


– samedi 14  mai, Théâtre de Privas

Alain Reynaud et Alain Simon devant La Menuiserie à Bourg-St-Andéol

Le père d’Alain Reynaud est menuisier. Pour faire plaisir à sa femme, il achète un cinéma dans la montagne. Après sa journée de travail à  la menuiserie, il fait plusieurs heures de route sinueuse pour rejoindre la salle de cinéma, les bobines dans la voiture. La mère tient la caisse, le père est projectionniste. Fatigué, il finit par amputer les films pour rejoindre plus tôt la vallée. Le train sifflera trois fois ne siffla plus que deux fois.

Voyage sur place : Le texte de cette création a été établi d’après l’enregistrement de plusieurs séances d’improvisations sur le thème de l’enfance d’Alain Reynaud à Bourg-Saint-Andéol. « Il y a une trentaine d’années j’ai choisi le métier que je voulais faire : « clown ». Cette pensée a pris naissance dans ma tête d’enfant. Depuis, le temps a largement passé. Cependant une chose reste intacte dans ma mémoire : ce point de départ dans l’enfance, des rêves réalisés (rêvalisables), l’impression d’un périple gigantesque dans un mouchoir de poche. » A travers cette histoire, à travers l’évocation des personnages d’une famille et des habitants de cette petite ville d’Ardèche, nous plongeons dans un univers dans lequel chacun peut se reconnaître.

 

Alain Simon, répétition à La Cascade, 4 février 011

Ce spectacle drôle et émouvant à la fois est fondé sur une économie des moyens scéniques, grâce à un univers de bruit, d’intonations, de différentiels de jeu entre récit et présence scénique, entre incarnation et distance. Si l’enfant veut le jouet sophistiqué, il joue mieux et plus longtemps avec l’emballage en carton de la machine à laver livrée à ses parents. Les deux comédiens bateleurs trouvent, grâce à l’accessoire rare, à une présence corporelle inventive, à de « petits jeux » scéniques, le moyen d’ébaucher le geste imaginaire agrandi par le spectateur. Ce choix artistique montre bien le caractère épique qu’a tout parcours d’un enfant grandissant dans la cité, dans la famille et l’histoire. A travers ce récit si particulier, nous accédons à l’universel, et Bourg-Saint-Andéol devient le centre du monde, comme la gare de Perpignan ainsi désignée par Salvador Dali.


à La Cascade, Bourg-St-Andéol, 4 février


_____________________________________________________________________

Voyage sur place en résidence à Auch du 16 au 23 janvier

Publié le 20/01/2011 09:35 | Bernadette Faget

Auch. Le voyage d’un Nouveau-Nez

résidence d’artistes

Alain Simon (à gauche) et Alain Reynaud en répétition au centre Cuzin où on pourra les voir vendredi./Photo DDM, Sébastien Lapeyrère
Alain Simon (à gauche) et Alain Reynaud en répétition au centre Cuzin où on pourra les voir vendredi./Photo DDM, Sébastien Lapeyrère

Alain Simon (à gauche) et Alain Reynaud en répétition au centre Cuzin./Photo DDM, Sébastien Lapeyrère

Circuits accueille, cette semaine, à Cuzin, une résidence d’artistes dont le spectacle « Voyage sur place » sera créé en février en Ardèche, à Bourg-Saint-Andéol, l’un des onze pôles cirque de France. Un spectacle que Circuits Nomades présentera le 9 avril à Seissan. Le public auscitain pourra le découvrir demain vendredi, à 19 heures, à Cuzin, en clôture de la résidence.« Voyage sur place » met en scène Alain Reynaud, auteur et comédien de ce texte autobiographique. Membre fondateur de la compagnie des Nouveaux-Nez, bien connue à Auch grâce aux programmations de Circa, « Alain Reynaud, qui anime le pôle cirque de Bourg-Saint-Andréol dans le village qui l’a vu naître, avait envie d’écrire un texte sur son enfance », indique Alain Simon qui lui donne la réplique sur scène. Comédien et metteur en scène, Alain Simon est aussi le directeur du Théâtre des Ateliers, à Aix-en-Provence ; « un lieu de transmission autour du théâtre contemporain ».Par le biais de quatre rendez-vous d’une heure d’improvisation, Alain, le clown, a raconté son enfance, qu’Alain, l’homme de théâtre a recueillie, notant les hésitations comme les lapsus. Il en est ressorti une autobiographie de 100 pages, soit cinq heures de lecture marathon. « En l’interprétant à deux, nous cassons la dimension autobiographique. Dans le processus scénique, l’histoire de l’un se confronte à l’autre dont ce n’est pas l’histoire. » L’improvisation guide ce récit à deux voix où l’économie de moyen scénique est source d’imaginaire.

 

Bourg-Saint-Andéol, 18 février 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alain Reynaud, Alain Simon et Gilles Jolly à Seyssan 9 04 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Seissan et sa région

Publié le 13/04/2011 08:43

Seissan. Le duo d’Alain a séduit avec son « Voyage sur place »

Alain Reynaud, clown et directeur artistique du nouveau festival d’Alba-la-Romaine (07) entre autres, et Alain Simon, acteur et metteur en scène, directeur artistique du Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence, ont, samedi soir, fait une prestation exceptionnelle tenant la scène durant deux heures. Ils ont fait revivre avec humour et tendresse l’enfance d’Alain le clown qui fut fasciné par son père dont la figure haute en couleur et en humanité revient tout au long du récit. On retrouve sa famille, ses voisins, son école, son quartier. Avec son compère Alain Simon, ils parlent d’une époque pleine de petits artisans, de fêtes de villages, de rêves. Cette histoire, construite à partir d’improvisations, n’a rien de nostalgique. Le public qui avait rempli les gradins sous le chapiteau ne s’y est pas trompé et a passé une soirée où les rires des enfants mais aussi des grands ont montré aux comédiens que « Voyage sur place » a été apprécié de tous. « Voyage sur place » nous plonge dans un univers dans lequel chacun peut se reconnaître.

Alain Reynaud (à gauche) et Alain Simon, deux artistes drôles et nostalgiques à la fois.

/Photo DDM, Pierre Vignaux

Les commentaires sont clos