Aller au contenu

Articles de la catégorie ‘Présentation de travaux 2015-2016’

15
Fév

Les écritures scéniques 2016

Invit écritures scéniques 2016Après avoir présenté leurs propositions chorégraphiques sur des consignes très précises données par Emma Gustafsson le vendredi 15 janvier, et le résultat de 6 heures d’atelier avec elle au Pavillon Noir le 22, les élèves comédiens présentent sous leur responsabilité leurs travaux sur les Écritures scéniques. En considérant le plateau comme la toile du peintre ou la page blanche de l’écrivain, ils proposent des séquences où ils abordent en même temps espace, textes, sons, déplacements, en faisant l’expérience d’être écrivains scéniques.

Avec : Gabriel Allée, Léa-Amélia Casagrande, Floriane Fontan, Elyssa, Leydet-Brunel, Mathilda Michaud, Sébastien Mintoff, Stéphanie Raineri, Axel raucoules, Alexandre Robitzer et Céline Soulet.

Anne Randon, professeur de Théâtre au Lycée Cézanne, a vu la présentation. Texte paru dans Le Courrier d’Aix du samedi 20 février 2016

C’est devant une salle comble que le 4 février les dix élèves comédiens de la compagnie d’entraînement ont présenté leurs travaux de recherche sur les écritures scéniques. Le principe de l’exercice est connu. Il s’agit, en considérant le plateau comme la toile blanche du peintre ou la page blanche de l’écrivain, de proposer des séquences abordant en même temps tous les éléments du langage de l’auteur scénique : espace, textes, sons, déplacements…

Pour le spectateur, chaque séquence a sa couleur et sa saveur qui lui permettent d’être goûtée en elle-même, mais l’inscrivent aussi dans un ensemble qui, au fil de la soirée, trouve sa cohérence. Dès l’ouverture, le ton est donné : la scène est le lieu où lumière et obscurité se côtoient et se succèdent, le lieu où la voix se fait tantôt parole, tantôt chant, souffle ou cri, où le corps peut être immobilité ou transe. Elle est l’espace que les corps se partagent, en une sorte de « split stage » , dans une solitude radicale où seul le spectateur a la latitude de créer des liens qui font sens. Solitude et complicité, telle est la tension qui anime plusieurs de ces séquences. On peut penser à l’image de ces trois femmes dans l’adieu au bateau, semblables et différentes, unies devant le fil d’étendage où elles suspendent leurs manteaux, unies aussi dans une improbable conversation où les langues se mêlent. Ou à la séquence qui, sur la chanson Stand by you, stand by me, oppose avant de les réunir deux filles assises dans leur fauteuil rouge et un garçon, corps disloqué dans une danse frénétique. Ou encore à ce champ de coquelicots qui par la magie d’un couple et d’une chanson nous projette au Moyen-Age avant d’être envahi par un groupe de pique-niqueurs exubérants, soucieux de fixer le moment avec leurs smartphones. Parfois, cette tension s’exprime par la complexité enfermée dans une seule et même personne, à l’image de cette fille qui se métamorphose, dédoublée une première fois par le biais d’un écran qui nous la montre de face tandis qu’elle est de dos sur le plateau, et une seconde fois lorsqu’elle se retourne, transformée en chanteuse réduite à l’impuissance, faute de voix.

C’est ainsi que les dix élèves comédiens nous ont embarqués, toute une soirée, dans l’aventure du théâtre, qui est celle d’un voyage dans l’espace et le temps. La dernière image, d’ailleurs, sera celle d’un bateau, image métaphorique du lieu. Le jeu, alors, a débordé du plateau, envahissant la salle, illustrant cette capacité du théâtre à nous embarquer tous, acteurs et spectateurs, dans son univers. Anne Randon

 

– Les présentations des travaux de recherche sur les écritures scéniques sont sous la responsabilité des élèves comédiens. En considérant le plateau comme la toile du peintre ou la page blanche de l’écrivain, ils proposent des séquences où ils abordent en même temps espace, textes, sons, déplacements…en faisant l’expérience d’être auteur scénique. 

 

 1 – Floriane Fontan : Ce que me content les rochers

avec Gabriel Allée, Elyssa Leydet-Brunel, Mathilda Michaud, Sébastien Mintoff.

 

2 – Sébastien Mintoff : Expérience : Heterocera

avec Gabriel Allée, Léa-Amelia Casagrande, Floriane Fontan, Alexandre Robitzer.

 

3 – Gabriel Allée : Balbutiement

avec Floriane Fontan, Mathilda Michaud, Sébastien Mintoff, Stéphanie Raineri, Axel Raucoules, Céline Soulet.

 

4 – Elyssa Leydet-Brunel : Ma come fa a non capire

avec Léa-Amélia Casagrande, Floriane Fontan, Céline Soulet.

 

5 – Axel Raucoules :  Sans titre

avec Gabriel Allée, Floriane Fontan, Elyssa Leydet-Brunel, Mathilda Michaud, Sébastien Mintoff, Stéphanie Raineri.

 

6 – Matilda Michaud : Miroir

avec Floriane Fontan

 

7 – Stéphanie Rainéri : Fauteuil rouge

avec Gabriel Allée, Elyssa Leydet-Brunel, Léa-Amélia Casagrande

 

8 – Alexandre Robitzer : Western – scène 1 – Musiques d’Ennio Morricone

Gabriel Allée, Floriane Fontan, Mathilda Michaud, Axel Raucoules, Céline Soulet.

 

9 – Léa-Amélia Casagrande : Le débit

avec tous les élèves comédiens.

 

10 – Céline Soulet : Sur mon île

Gabriel Allée, Léa-Amelia Casagrande, Floriane Fontan, Elyssa Leydet-Brunel, Mathilda Michaud, Sébastien Mintoff, Alexandre Robitzer.

12
Jan

Les propositions chorégraphiques et Atelier au Pavillon Noir

Invit présentation aut Pavillon noir 2016

Invit présentation chorégraphique et Pavillon noir2016 Avec : Gabriel Allée, Léa-Amélia Casagrande, Floriane Fontan, Elyssa Leydet-Brunel, Mathilda Michaud, Sébastien Mintoff, Stéphanie Raineri, Axel Raucoules, Alexandre Robitzer, et Céline Soulet.

Depuis près de 10 ans, le Ballet Preljocaj accompagne chacune des promotions de comédiens en formation professionnelle de  » La compagnie d’entraînement » du Théâtre des Ateliers à Aix-en-Provence, en leur proposant d’élargir leur pratique théâtrale par une approche chorégraphique. Cette année c’est Emma Gustafsson, danseuse du Ballet Preljocaj,  qui donné un thème sur lequel travaillent les élèves comédiens avant deux après-midi d’atelier avec elle au Pavillon Noir suivi d’une présentation publique dans l’un des studios de danse.
Emma Gustafsson, est danseuse et comédienne, et  participait à ce titre à la création 2015 Le retour à Berratham du Ballet Preljocaj dans la Cour d’honneur du Palais des Papes en juillet dernier au Festival d’Avignon. Elle était aussi comédienne pour la création 2009 du Théâtre des Ateliers Tout le monde est une déception totale de John Giorno.
7
Déc

Travaux sur les théoriciens du théâtre

invit travaux sur les théoriciens

Les théoriciens du théâtre : à partir de textes théoriques qui les aident dans leur pratique d’acteur, les élèves comédiens expérimentent en public les applications sur scène de ces découvertes. Ces travaux sont sous la responsabilité des élèves.

Avec : Gabriel Allée, Floriane Fontan, Elyssa Leydet-Brunel, Mathilda Michaud, Sébastien Mintoff, Léa-Amélia Casagrande, Stéphanie Raineri, Axel Raucoules, Alexandre Robitzer et Céline Soulet.