Aller au contenu

Articles de la catégorie ‘Archives’

30
Juin

programme 2013-2014

 

25
Juil

saison 2012-2013 archives

programme Th. Ateliers 2012-2013 __internet

 

9
Jan

saison 2011-2012

CALENDRIER  2011/2012

SEPTEMBRE…… PRÉSENTATION DE LA SAISON mardi 27  à 18h30

___________

OCTOBRE……

VEILLE THEATRALE/L’instinct d’Inez de Carlos Fuentes : vendredi 14 à 19 h

Le fabuleux voyage de Nils Holgersson/ LECTURE PLUS : Ma 25, Me  26, Je 27 à 15h

ATELIER PUBLIC / Sensibilisation au théâtre : mardi 4,  11, à 18h30

____________

NOVEMBRE………

Le Fabuleux voyage de Nils Holgerson/ LECTURE PLUS :  mercredi 2, 9, 16, 23, 30 à  15h

J.M BROUCARET / CIE D’ENTRAÎNEMENT : vendredi 11 à 18h30

PRÉSENTATION DE MONOLOGUES/J-P SIMÉON / CIE D’ENTRAÎNEMENT : jeudi 17 à 19h

ATELIER PUBLIC / Sensibilisation au théâtre : mardi 8, 15 et 29, à 18h30

RENCONTRE AVEC L’AUTEUR Séverine Fontaine : mardi 15   à 18h30

______________

DÉCEMBRE ….. :

Le lit / CHANTIER DE CRÉATION : jeudi 1er,  vendredi 2 et samedi 3 à 21 h

THÉORICIENS DU THÉÂTRE / CIE D’ENTRAINEMENT : jeudi 8 à 19h

ATELIER PUBLIC / Sensibilisation au théâtre :  mardi 6 et 13 à 18h30

J-P RYNGAERT / CIE D’ENTRAINEMENT : mardi 13  à 21h

_____________

JANVIER ………

Voyage sur place / CRÉATION 2011 : mercredi 18, jeudi 19 à 21h

L’homme gris/ LECTURE PLUS : mercredi  11 et 25 à 15h

ATELIER PUBLIC / Sensibilisation au théâtre : mardi 10, 17 et  24  à 18h30

PROPOSITIONS CHORÉGRAPHIQUE/ CIE D’ENTRAINEMENT : mardi 10  à 21h

_____________

FÉVRIER

L’homme gris / LECTURE PLUS : Mercredi 1er 8, 15 et 22 à 15h

ÉCRITURES SCÉNIQUES / CIE D’ENTRAÎNEMENT : jeudi 23 à19 h

ATELIER PUBLIC /Sensibilisation au Théâtre : mardi 7 (hors les murs) 14   à 18h30

_______________

MARS………………

Thor et Thrym/ LECTURE PLUS : mardi 6, mercredi 7 jeudi 8 , mercredi 14 à 15h

PRÉSENTATION PLANS SÉQUENCES/ CIE D’ENTRAÎNEMENT : jeudi 15 à 19h

Building de Léonore Confino / Accueil ATP : mercredi 28 et jeudi 29 à 21h

ATELIER PUBLIC /Sensibilisation au  Théâtre : mardi 13, 20 et 27  à 18h30

_____________

AVRIL…..

Thor et Thrym/ LECTURE PLUS : mercredi 11 avril à 15h

L’épée de la Walkyrie / LECTURE PLUS / CIE ENTRAÎNEMENT: lundi 23,  mardi 24, mercredi 25, jeudi 26, vendredi 27 à 15h.

TRAVAUX DE RECHERCHE J-P SIMÉON / CIE ENTRAÎNEMENT : jeudi 5  à 19 h

RENCONTRE avec  J-P SIMÉON : jeudi 5 à 21 h

ATELIER PUBLIC /sensibilisation au théâtre : mardi 3 ,10 et 17 à 18h30

_____________

MAI………………

SEMAINE DE L’OPTION THÉÂTRE : Me 16 Je 17, Ve 18, Sa 19 à 18h, 20h, 22h

ALAIN REYNAUD / CIE D’ENTRAINEMENT : ?

ATELIER PUBLIC / Sensibilisation au théâtre : mardi 15  et  22  à 18h30

____________

JUIN………………

PIECE DE J-P SIMÉON / CIE D’ENTRAINEMENT : Je 7, Ve 8, Sa 9 à 21h,

dimanche 10 à 18h,  Me 13, Je 14, Ve 15 et Sa 16 à 21h.

____________

JUILLET………….

THEATRE EN ETE / SENSIBILISATION AU THEATRE : du 6 au 9.

 

 

 

______________________

CRÉATIONS DU THÉÂTRE

———————————————————————————————–

VEILLE THÉÂTRALE  : L’instinct d’Inez

de Carlos Fuentes

Avec Jean-Marie Broucaret et Alain Simon,

Intermèdes sonores et vidéo, Gilles Jolly

« A Londres en 1940, le célèbre chef d’orchestre français Gabriel Atlan Ferrara rencontre une jeune cantatrice mexicaine Inez Prada. Passion impossible qui ne connaîtra que deux autres rencontres lors de deux représentations de Faust d’Hector Berlioz où Inez, devenue diva chantera Marguerite. Mais Inez est habitée par un autre personnage ayant vécu à l’aube de l’humanité, peu avant la grande glaciation, et dont le destin sera tragique… »

Après Le neveu de Wittgenstein de Thomas Bernhard, Le livre de l’intranquillité de Fernando Pessoa, les Écrits de Picasso, Jean-Marie  Broucaret et Alain Simon consacrent à L’instinct d’Inez de Carlos Fuentes cette  quatrième veille théâtrale à lire ensemble. Invité de la Fête du Livre 2011, diplomate, essayiste, poète, romancier, Carlos Fuentes est le plus grand écrivain mexicain contemporain et l’un des maîtres de la littérature latino américaine.

La lecture à haute voix  n’est pas une forme réduite du spectacle vivant, mais un moyen de faire autrement du théâtre. La distanciation objective que donne le fait de lire un texte permet une liberté de jeu qui ouvre chez les acteurs et les spectateurs des espaces imaginaires inhabituels.

Donnée au Théâtre des Ateliers dans le cadre de la Fête du Livre  en partenariat avec Les Écritures Croisées, cette lecture sera reprise à Bayonne le dimanche 16 octobre dans le cadre du Festival des Translatines consacré cette annéeau Mexique.

Vendredi 14 octobre  partir de 19h

———————————————————————————————————–

Le Lit

d’Alain Simon

CHANTIER DE CRÉATION

Distribution en cours

Déplacer un matelas d’une pièce à l’autre lui donnait un sentiment d’impuissance. Le poids de cet objet mou, l’absence de prise en faisaient un défi à sa puissance physique et à son adresse. La seule issue était d’avoir un corps à corps avec le matelas, en se prenant les jambes dedans, en titubant et perdant l’équilibre. C’était un combat inégal avec une bête sans squelette ni membres. Aucune prise n’était efficace.

Le lit tient une place importante, on y dort, on y fait l’amour, on y est malade, on y meurt et on y naissait il n’y a pas encore si longtemps. Le lit héberge et protège la partie sombre et inconsciente de notre vie, le sommeil. C’est le moment  des rêves, la notion de temps est perdue : on ne sait jamais combien de temps on a dormi, une minute ou un siècle… En même temps le lit est un endroit circonscrit, surélevé qui en fait un tréteau, une scène (le lit à baldaquin avait même des rideaux), en quelque sorte une métaphore du théâtre. Le lit dans le texte d’Alain Simon est une fiction qui parle de l’intimité, de la sexualité, des sentiments, de la mort… à travers le chemin initiatique cahin-caha que peut être chaque vie.

Alain Simon a souhaité mettre en scène le texte en le confrontant à des actions scéniques, des atmosphères, des images subliminales. Une ambiance sombre mais non tragique propre à favoriser le développement de l’imaginaire du spectateur.

Le texte de départ est plus dense que le texte définitif de la représentation. Sa réduction constitue une partie importante du chantier, tel le travail du sculpteur qui enlève à chaque coup de ciseau un peu du bloc de pierre, geste artistique qui promet l’objet final et en constitue la genèse. Ce chantier n’est pas une étape de travail mais une réelle proposition artistique. Comme dans un vrai chantier, on apporte des matériaux, ici le texte du Lit, les moyens techniques du théâtre et on viabilise, on construit…

Production du Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence

jeudi 1,  vendredi 2 et samedi 3 à 21 h


———————————————————————————

 

Lecture Plus : quatre contes des Pays Scandinaves

Avec Jacques Brossier, Alice Chenu, Raphaëlle Bouvier,  Maxime Potard.

Après Madagascar, l’Afrique, l’Algérie, l’Italie, le Brésil, l’Allemagne, l’Arménie, l’Espagne et les Balkans et la Russie nous proposons au jeune public d’explorer quatre contes des Pays Scandinaves : En créant Lecture Plus qui a maintenant plus de 17 ans d’existence et d’expérience, nous avons souhaité proposer au jeune public plusieurs lectures spectacles pour permettre aux enfants d’avoir dans la saison un rendez-vous régulier avec le théâtre. La forme témoigne clairement et simplement des moyens scéniques utilisés afin qu’ils perçoivent la façon dont leur imaginaire est sollicité. Nous invitons les enfants à venir sur le plateau et à entrer dans l’image avec leurs corps et leurs voix, pour qu’ils puissent ajouter à leurs sensations visuelles et auditives des sensations tactiles.

 

A 15 h :

—————————————————————————————————

Création 2011 – Reprise

Voyage sur place

d’Alain Reynaud

Adaptation et mise en scène Alain Simon, assistanat à la mise en scène Gilles Jolly, Lumières Syméon Fieulaine, dispositif scénique Jacques Brossier.

Avec Alain Reynaud et Alain Simon.

Le père d’Alain Reynaud est menuisier. Pour faire plaisir à sa femme il achète un cinéma dans la montagne. Après sa journée de travail à la menuiserie, il fait plusieurs heures de routes sinueuses pour rejoindre la salle de cinéma, les bobines dans la voiture. La mère tient la caisse, le père est projectionniste. Fatigué, il finit par amputer les films pour rejoindre plus tôt la vallée. Le train sifflera trois fois ne siffla plus que deux fois.

Après une tournée de mars à juillet 2011, nous avons voulu proposer cette saison cette  création au public du Théâtre des Ateliers. Voyage sur place a été joué dans le cadre du Festival d’Alba la Romaine, en juillet dernier au Théâtre Antique. Les dimensions épiques du texte d’Alain Reynaud et de la mise en scène d’Alain Simon se sont vérifiées dans ce lieu patrimonial, en plein air et devant un public nombreux. Nous sommes heureux que ce spectacle soit joué en février 2012, pendant une semaine au Théâtre de Lenche à Marseille et dans les communes d’Ardèche, en mars, à l’occasion des P’tites Envolées organisées par le Théâtre de Privas. Un spectacle qui tourne, se confronte à différents lieux et publics, reste et nous l’avons souhaité, un spectacle toujours en devenir.

Voyage sur place sera également en tournée en Avignon le 18 octobre, à Fuveau le 20 janvier dans le cadre des tournées CPA et au Festival d’Hendaye en mai 2012

Producteur délégué : Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence, en coproduction avec la compagnie Via Les Nouveaux Nez.

mercredi 18 et jeudi 19 janvier à 21h.

____________________________________________________________

CRÉATION INVITÉE

Building

de Léonore Confino

Mise en scène Catherine Schaub

Un building. Une entreprise. 13 étages. 35 employés. Une journée. Hôtesses, comptables, agents d’entretien, cadres, directeurs des ressources humaines, chargés de communication s’agitent, déjeunent, coachent, prospectent ou brainstorment au rythme intempestif des crashs d’oiseaux contre leur baies vitrées. Une ascension vers la chute…

Le Théâtre des Ateliers dans son souci permanent de sensibiliser le public aux formes les plus diverses du théâtre contemporain est heureux d’accueillir en partenariat avec les ATP d’Aix la mise en scène de Catherine Schaub

Création invitée en partenariat avec les Amis du Théâtre Populaire d’Aix-en-Provence

mercredi 28 et jeudi 29 mars à 21h

 

16
Fév

Voyage sur place en tournée 2012

Vendredi 7 décembre : Théâtre Jean Vilar de Suresnes

Texte Alain Reynaud  –  Adaptation et mise en scène Alain Simon

cliché programme Théâtre Jean Vilar de Suresnes

Vendredi 7 décembre à 21h – Salle Aéroplane • Tarif B Durée 1h40 • À partir de 12 ans

Avec Alain Reynaud et Alain Simon

Assistanat à la mise en scène Gilles Jolly / Lumières Syméon Fieulaine / Scénographie Jacques Brossier Costumes Patricia de Petiville / Transcription du texte Valérie Langlet

Que peut-il bien se cacher tout au fond d’un clown ? Des souvenirs, bien sûr, des mots et… une enfance. Alain Reynaud, clown fondateur de la compagnie des Nouveaux Nez & Cie, fait ressurgir la petite ville d’Ardèche où il a poussé à l’air libre, dans l’ombre bienveillante de son père menuisier. Celui-ci manie le bois en semaine et les bobines de film le week-end, projectionniste passionné d’un cinéma au cœur de la montagne. Héros poétique du quotidien, il offre, sans le savoir, un matériau unique à son petit garçon qui le confiera des décennies plus tard à son double clownesque : « Le clown, grâce à son nez qui est son troisième œil, raconte ce qui est à la fois drôle, naïf, raté… donc humain. » Avec la complicité d’Alain Simon, son compère, metteur en scène et comédien, Alain Reynaud, entre récit et incarnation, révèle au public une épopée joyeuse, universelle : celle d’un enfant qui grandit.

Production Théâtre des Ateliers / Aix en Provence. Coproduction Les Nouveaux Nez & Cie / Bourg Saint-Andéol.

Vendredi 24 octobre : Théâtre de Vals les bains (07)

– Samedi 25 et dimanche 26 octobre : La Cascade, Bourg-Saint-Andéol

Voyage sur Place à Avignon

Texte Alain Reynaud  – Adaptation et mise en scène Alain Simon

Lumières Syméon Fieulaine – Dispositif scénique Jacques Brossier – 

Costumes Patricia de Petiville – Transcription du texte Valérie Langlet

avec Alain Reynaud et Alain Simon

Deux représentations exceptionnelles à l’invitation de Midi Pyrénées fait son cirque.

____________________________________________________________________________________________

– mercredi 18 et jeudi 19 janvier 2012 à 21h : Théâtre des Ateliers d’Aix.

– vendredi 20 janvier à 20h30 2012 : Fuveau (13)  La Galerie.

– du mercredi 8 au dimanche 12 février : Marseille,  Théâtre de Lenche.

samedi 4 février, à l’heure du thé et à l’invitation du Théâtre de Lenche, Alain Simon et Alain Reynaud ont rencontré deux heures durant le public au local de WAAW (What an amazing world !) pour parler de Voyage sur place, de la manière dont avait été conçu le texte puis son adaptation et sa mise en scène. Les deux acteurs ont lu des extraits du texte retranscrit des improvisations d’Alain Reynaud sur son enfance à Bourg-Saint-Andéol, entrecoupés d’air à l’accordéon dont Alain Reynaud joue en virtuose.

– du 17 au 29 mars : Les P’tites envolées du Théâtre de Privas dans 7 commune de l’Archèche.

– le 26 mai : Festival d’Hendaye, au Théâtre.

"Les adultes m'ont écouté"
Cl. Guy Labadens

 

Le tambour salle St-Michel, cl. Guy Labadens

____________________________________________________________________________________________________________

Voyage sur place 2011

Après une résidence d’écriture à Auch dans le cadre de Circuits, Scène Conventionnée pour les Arts du Cirque,  du 15 au 23 janvier avec une rencontre publique le vendredi 21, l’équipe de  Voyage sur place est à Bourg-Saint-Andéol, à La Cascade, Maison des Arts du Clown et du Cirque, dont Alain Reynaud est le directeur artistique. C’est à la Cascade qu’a été créé le spectacle les samedi 19 et dimanche 20, ,  vendredi 25 et samedi 26 février 2011 à 20h30.

puis au Théâtre des  Ateliers d’Aix-en-Provence les jeudis 10 et 17, vendredis 11 et 18, samedis 12 et 29 mars à 21 h, dimanches 13 et 20 mars à  18 h

– samedi 9 avril à 20h 30, Voyage sur place est sous le chapiteau de Circuits à Seissan (Gers).

– vendredi 6 mai à 20h30, au Théâtre Apollinaire de La Seyne sur Mer ( Var)

– samedi 14 mai à 20h30, au Théâtre de Privas ( Ardèche).

– mercredi 13 et jeudi 14 juillet à 21h30, au Théâtre antique d’Alba-la Romaine (Ardèche) dans le cadre du Nouveau Festival d’Alba-la-Romaine.

– mardi 18 octobre 2011 à 20h30, Avignon, salle Benoît XII, en ouverture de la saison des ATP.

 

__________________________________

Seissan et sa région

Publié le 13/04/2011 08:43

Seissan. Le duo d’Alain a séduit avec son « Voyage sur place »

Alain Reynaud, clown et directeur artistique du nouveau festival d’Alba-la-Romaine (07) entre autres, et Alain Simon, acteur et metteur en scène, directeur artistique du Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence, ont, samedi soir, fait une prestation exceptionnelle tenant la scène durant deux heures. Ils ont fait revivre avec humour et tendresse l’enfance d’Alain le clown qui fut fasciné par son père dont la figure haute en couleur et en humanité revient tout au long du récit. On retrouve sa famille, ses voisins, son école, son quartier. Avec son compère Alain Simon, ils parlent d’une époque pleine de petits artisans, de fêtes de villages, de rêves. Cette histoire, construite à partir d’improvisations, n’a rien de nostalgique. Le public qui avait rempli les gradins sous le chapiteau ne s’y est pas trompé et a passé une soirée où les rires des enfants mais aussi des grands ont montré aux comédiens que « Voyage sur place » a été apprécié de tous. « Voyage sur place » nous plonge dans un univers dans lequel chacun peut se reconnaître.

Alain Reynaud (à gauche) et Alain Simon, deux artistes drôles et nostalgiques à la fois. /Photo DDM, Pierre Vignaux

______________________________________________________________________________

Le cinéma, 18 février 011

Le père d’Alain Reynaud est menuisier. Pour faire plaisir à sa femme, il achète un cinéma dans la montagne. Après sa journée de travail à  la menuiserie, il fait plusieurs heures de route sinueuse pour rejoindre la salle de cinéma, les bobines dans la voiture. La mère tient la caisse, le père est projectionniste. Fatigué, il finit par amputer les films pour rejoindre plus tôt la vallée. Le train sifflera trois fois ne siffla plus que deux fois.

Voyage sur place : Le texte de cette création a été établi d’après l’enregistrement de plusieurs séances d’improvisations sur le thème de l’enfance d’Alain Reynaud à Bourg-Saint-Andéol. « Il y a une trentaine d’années j’ai choisi le métier que je voulais faire : « clown ». Cette pensée a pris naissance dans ma tête d’enfant. Depuis, le temps a largement passé. Cependant une chose reste intacte dans ma mémoire : ce point de départ dans l’enfance, des rêves réalisés (rêvalisables), l’impression d’un périple gigantesque dans un mouchoir de poche. » A travers cette histoire, à travers l’évocation des personnages d’une famille et des habitants de cette petite ville d’Ardèche, nous plongeons dans un univers dans lequel chacun peut se reconnaître.

Ce spectacle drôle et émouvant à la fois est fondé sur une économie des moyens scéniques, grâce à un univers de bruit, d’intonations, de différentiels de jeu entre récit et présence scénique, entre incarnation et distance. Si l’enfant veut le jouet sophistiqué, il joue mieux et plus longtemps avec l’emballage en carton de la machine à laver livrée à ses parents. Les deux comédiens bateleurs trouvent, grâce à l’accessoire rare, à une présence corporelle inventive, à de « petits jeux » scéniques, le moyen d’ébaucher le geste imaginaire agrandi par le spectateur. Ce choix artistique montre bien le caractère épique qu’a tout parcours d’un enfant grandissant dans la cité, dans la famille et l’histoire. A travers ce récit si particulier, nous accédons à l’universel, et Bourg-Saint-Andéol devient le centre du monde, comme la gare de Perpignan ainsi désignée par Salvador Dali.

_________________________________

 

 

 

 

 

6
Jan

Reprise du Discours en slam au Théâtre de Lenche à Marseille


Théâtre – Slam

31 janvier au 4 février 2012
Théâtre de Lenche
Mardi, vendredi et samedi à 20h30 | mercredi et jeudi à 19h
Théâtre des Ateliers (Aix-en-Provence)
Texte : René Descartes
Adaptation et mise en scène : Alain Simon
Assistant à la mise en scène : Gilles Jolly
Musique : Christophe Paturet
Lumières : Syméon Fieulaine
Avec : Alain Simon et Christophe Paturet

 

 

Le Discours de la méthode expose l’aventure intellectuelle d’un esprit en quête de vérité. C’est là une quête universelle en laquelle chacun peut se reconnaître. Or, comment faire sentir cette intemporalité et, par voie de conséquence, l’actualité de ce texte dont la langue peut déconcerter un lecteur d’aujourd’hui ? La représentation en slam du Discours apporte une solution originale à ce problème. Elle transmet notamment aux jeunes, en s’adressant à eux dans une langue qui est la leur, une version moderne d’un texte classique. Elle souligne l’humour du philosophe et le rend ainsi plus accessible et plus présent.

Une version slamée, vivante et poétique de Descartes. (…) Une force incroyable.
Sur scène ils sont deux, l’un au micro, l’autre au piano. Ils sortent ensemble de l’ombre et s’installent. Et la tension est immédiate. Le spectateur est pris comme dans un tourbillon, de notes et de mots. Les deux compères mènent leur danse de façon autonome. L’un n’accompagne pas l’autre, mais ils coexistent, sur les planches, ensemble. Et leur rencontre, parfois fracassante, la symbiose qui surgit par touches n’en sont que plus fortes. Le parti pris par Alain Simon et Christophe Paturet de bouleverser les codes et la forme établis trouve alors un écho naturel avec le propos cartésien : être à l’écoute de l’autre, le voir, le regarder, tout en étant soi, en ne s’oubliant pas et en forgeant sa propre pensée. On reste subjugué par la rapidité de l’élocution, par la force mais aussi la douceur de la mélodie, par l’actualité du propos. Un spectateur dira même que cette appréhension du texte n’est plus qu’intellectuelle, mais réellement physique. Et quand Alain Simon déclame enfin le fameux « Je pense donc je suis », l’émotion est au rendez-vous, la salle en suspens, le temps s’arrête.
Euria Tabita, La Marseillaise, 13 mars 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RÉSERVER EN LIGNE

 

 

 

1
Oct

Présentation de la Saison 2011-2012

Mardi 27 septembre : Alain Simon présente la Saison du Théâtre des Ateliers et l’équipe des ATP

Alain Simon présente la Saison 2011-201

Mathieu Grizard et Bernard Pelinq

Mathieu Grizard et Bernard Pelinq

Arlette Masson, Mathieu Grizard et Bernard Pelinq

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puis les ATP présentent leur 52ème saison, et Arlette Masson présente  plus particulièrement « L’esprit du Théâtre »…. Ils proposeront les 28 et 29 mars à 21h au Théâtre des Ateliers Building de Léonore Confino.   Le Théâtre des Ateliers dans son souci permanent de sensibiliser le public aux formes les plus diverses du théâtre contemporain est heureux d’accueillir cette mise en scène de Catherine Schaub.

____________________________________________

Alain Simon parle ensuite de la Veille Théâtrale qui ouvre la saison le 14 octobre dans le cadre de la Fête du Livre,

Alice Chenu et Alain Simon

la lecture intégrale de L’instinct d’Inez, de Carlos Fuentes,  l’auteur invité ; puis du chantier de création Le Lit , texte dont il est l’auteur et qu’il mettra en scène début décembre, de Lecture Plus et du premier conte de la saison, Le fabuleux voyage de Nils Holgersson, et des tournées de Voyage sur place et du Discours de la Méthode en slam.

Alain Simon appelle ensuite sur le plateau les 10 élèves comédiens de la promotion 2011-2012 de « La compagnie d’entraînement » recrutés la veille à l’issue d’une audition de plus de 13 heures. Cette promotion est associée à l’auteur contemporain Jean-Pierre Siméon, poète, romancier, dramaturge, enseignant à l’ENSATT dans le cadre du département des Écritures Dramatiques,  et directeur artistique du Printemps des Poètes.

Présentation de "La compagnie d'entraînement"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le public

 

 

 

Pour faire de cette présentation de saison une Fête, Alain Simon avait demandé la participation musicale de Balkan’bierre, ensemble de musique dirigé par Jacques Brossier, décorateur du Théâtre des Atelier et acteur de Lecture plus, qui accueillait le public devant l’entrée du théâtre;  « Le Coq est Mort » – Raphaëlle Bouvier, Romain Girard et Maxime Potard, de l’équipe artistique du Théâtre des Ateliers – interprétait dans le hall une lecture musicale d’un texte de Jacques Rebotier, et sur le plateau à la fin de la présentation, une lecture rythmée très applaudie de Des tulipes ! de Noëlle Renaude.

Le Coq est Mort : Des tulipes! de Noëlle Renaude

 

 

 

Balkan'Bierre tard dans la soirée

 

Balkan’Bierre devant l’entrée du Théâtre tard dans la soirée
11
Avr

mars 2011

« Je pense donc je suis » – Le discours de la méthode en slam

Salle Gérard Philippe du Lycée Cézanne

 

– lundi 28 mars au Lycée Paul Cézanne d’Aix-en-Provence

– mardi 29 mars au Théâtre Municipal de Pertuis pour les élèves du lycée.

« Le Discours de la méthode expose l’aventure intellectuelle d’un esprit en quête de vérité. C’est là une quête universelle en laquelle chacun peut se reconnaître. Or, comment faire sentir cette intemporalité et, par voie de conséquence, l’actualité de ce texte dont la langue peut déconcerter un lecteur d’aujourd’hui ? La représentation en slam du Discours apporte une solution originale à ce problème. Elle transmet notamment aux jeunes, en s’adressant à eux dans une langue qui est la leur, une version moderne d’un texte classique. Elle souligne l’humour du philosophe et le rend ainsi plus accessible et plus présent.

Il ne faudrait pas l’oublier : un philosophe est aussi un homme. Le Discours de la méthode décrit certes, et c’est ce  qu’expliqueront tous les livres et tous les cours de philosophie, un itinéraire intellectuel. Mais cet itinéraire est celui d’un sujet individuel. Cet homme découvre le cogito et élabore donc une philosophie du je. On remarquera  ainsi dans le Discours une omniprésence du je qui est parfaitement justifiée par son contenu.  On ajoutera que ce je doit encore se comprendre comme l’expression d’une subjectivité, celle de René Descartes. Un autoportrait donc, ce Discours de la méthode ? Oui, un autoportrait intellectuel ; cela est incontestable et on le sait depuis fort longtemps. Le slam, à travers les notations musicales et le rythme, le complète par un véritable portrait psychologique. On sent, derrière les mots, un homme fait pour l’action, un tempérament énergique et assuré qui accorde sa pleine confiance au pouvoir de sa raison et dont la pensée en mouvement semble courir après la vérité.

Débat au Lycée Cézanne

Le slam apporte donc au texte du Discours de la méthode une perception de certains de ses non-dits et, en modernisant son expression, il confirme l’intuition cartésienne : l’universalité du cogito qui fonde la possibilité pour chacun de nous encore aujourd’hui de se reconnaître dans ce je qui nous est présenté sur scène ».

Michèle Moïoli,  professeur de philosophie au Lycée Paul Cézanne

 

6
Fév

janvier 2011

Alain Simon et toute l’équipe du Théâtre des Ateliers vous présentent leurs vœux pour une année 2011 riche en rencontres, découvertes, émotions…

Ils seront heureux de vous accueillir lors des créations du Théâtre, Voyage sur Place d’Alain Reynaud, mis en scène par Alain Simon, avec Alain Reynaud et Alain Simon, les trois spectacles Lecture Plus Contes de Russie, ainsi qu’aux Ateliers publics et aux rencontres de fin de séminaire ou de présentation de travaux de « La compagnie d’entrainement ».

_____________________________________________________________________________

5
Jan

Premier trimestre 2010-2011

Nous serons très heureux de vous accueillir au Théâtre des Ateliers à l’occasion de la huitième Veille Théâtrale  au cours de laquelle Alice Chenu, Romain Girard, Maxime Potard et Alain Simon liront à une ou plusieurs voix l’intégralité du texte d’Antonin Artaud Le théâtre et son double le vendredi 5 novembre à partir de 19 heures. Les portes du Théâtre resteront ouvertes pour permettre à chacun de rejoindre la veille et d’y rester selon ses possibilités et des pauses seront aménagées pour se restaurer et se désaltérer.

Les comédiens en répétition le 1er novembre

Après l’intégrale du Théâtre des Paroles de Novarina au printemps 2005,  celles de En crabe de Gunther Grass lors de la Fête du Livre de 2005, du Neveu de Wittgenstein de Thomas Bernhard en 2006 et de Climat de Peur de Wolé Soyinka dans le cadre de la Fête du Livre 2007, Le livre de l’intranquillité de Pessoa en 2008,  les Écrits de Picasso et Voyage sur place d’Alain Reynaud en 2009,  le Théâtre des Ateliers présente avec Le théâtre et son double sa huitième veille théâtrale.

Antonin Artaud est né à Marseille en 1896. L’appel qu’il avait lancé à un changement radical de l’exercice même du théâtre allait soulever des échos de plus en plus profonds à travers le monde. Rarement dramaturge a à ce point influencé le théâtre d’aujourd’hui sans proportion avec ce qu’il a pu mettre en pratique de son théâtre durant sa vie – il est mort en 1948. Dans Le théâtre et son double, Antonin Artaud écrit que la représentation doit redevenir un acte unique et dangereux, comédiens et spectateurs ne peuvent à aucun prix en  ressortir intacts… Il met le metteur en scène au centre de la création théâtrale, décrétant que celui-ci est le véritable auteur. Si l’acteur reste au centre parce que  tout passe par lui, « un athlète du cœur » dit-il, il est l’instrument de l’artiste metteur en scène. Quant au texte, Artaud le considère comme une réalité distincte qui s’impose à la manière d’une donnée physique sans mériter de respect particulier : en finir avec les chefs-d’œuvre… Alain Simon

Message d’un spectateur :

À : theatre des ateliers <theatredesateliers@yahoo.fr> Envoyé le : Sam 6 novembre 2010, 20h 13min 43s
Objet : Re : Veille Théâtrale aux Ateliers

Merci encore à vous tous pour cette veille passionnante : cette expérience réussie restera longtemps, je pense, dans la mémoire des participants, acteurs, techniciens, public… Paradoxe  avec la position d’Antonin Artaud, sceptique sur le rapport texte/théâtre : vous avez transmis avec rage, passion, tendresse…, ce texte, plus que vous ne l’avez lu, répondant ainsi au désir de cet immortel exalté !

En espérant pouvoir partager avec vous de futures expériences théâtrales, veuillez accepter, vous tous, ma sincère admiration. Zabriskii

_____________

Reprise des Ateliers Publics

Tous les mardis hors vacances scolaires, de 18h30 précises à 20 h. L’atelier est gratuit pour les adhérents. En octobre et novembre, il est recommandé à ceux qui n’ont pas encore de carte d’adhésion d’arriver un quart d’heure à l’avance.

Ces ateliers gratuits de sensibilisation du public permettent aux participants de «toucher» au théâtre par de courts exercices, démonstrations et commentaires, de développer leur acuité en prenant conscience des règles du théâtre qu’ils deviennent ainsi plus à même d’apprécier et de pratiquer. Certains ateliers sont consacrés à l’oeuvre d’un auteur en rapport avec les propositions de création et de programmation du Théâtre des Ateliers, et en partenariat avec le Centre National des Écritures du Spectacle.

Premier atelier  mardi 5 octobre à 18h30. Carte d’adhésion 35 € pour l’année.

___________________________________________________________________________________

Lecture Plus Jeune Public

– Mercredi 20, mardi 26, mercredi 27,   jeudi 28 octobre,

mercredi 3, 10, 17, 24 novembre,

mercredi 1er décembre à 15 h.

Le jardin de jouvence – conte de Russie

Il est dit que dans une contrée lointaine de Russie existe un verger

La cabane de Babayaga

dont les pommiers procurent une éternelle jeunesse et dont l’eau de la fontaine guérit les plaies et soigne les esprits malades. Ce verger est l’objet de nombreuses convoitises mais il appartient à Marie les Yeux Bleus. Cette femme terrible défend farouchement son jardin et celui qui veut y entrer doit posséder courage et intelligence s’il ne veut pas voir sa tête tranchée d’un coup d’épée…

Chaque séance est suivie d’une rencontre avec les comédiens qui permet aux enfants de poser des questions sur la mise en scène et sur les décors, d’échanger leurs impressions, d’essayer les accessoires et de s’emparer du plateau.  Ce moment de convivialité très apprécié des enfants se termine par un goûter.

Direction artistique Alain Simon, avec Raphaëlle Bouvier, Jacques Brossier, Alice Chenu, Romain Girard et Maxime Potard.

Dans le cadre de Mômaix et de l’Année de la Russie

Fédor sur son cheval part à la conquète de la pomme qui rajeunit et de la fontaine de jouvence.
Les enfants sur le plateau : Ivan lance le mot magique qui endort les gardiens du jardin de jouvence
la colère de Marie les Yeux Bleus quand elle apprend qu’on est venu lui dérober une pomme !

Tarif unique 6 €, goûter compris pour les enfants. Réservations très vivement recommandées

__________________________________________________________________________________________

– Paris, Centre Culturel Calouste Gulbenkian,

mardi 23 novembre 10

51,  avenue de Iéna – Paris 16e

Le Livre de l’intranquillité

de Fernando Pessoa

Lecture à deux voix par Jean-Marie Broucaret et Alain Simon

Salon du Centre Calouste Gulbenkian
Le Livre de l’intranquillité déplace notre regard. La recherche sans concession de la vérité dont il témoigne, la lucidité érigée en art de vivre, nous font réaliser que comprendre est joyeuxAprès en avoir proposé deux Veilles théâtrales à Aix-en-Provence et au Festival des Translatines de Bayonne, les deux comédiens nous invitent à plonger dans l’univers singulier de cette œuvre de Pessoa reconnue  aujourd’hui comme l’un des chefs d’œuvre de la littérature universelle…
Alain Simon lit Le Livre de l’intranquillité

« …La performance des deux lecteurs sied à la forme comme au fond du texte, elle en épouse la linéarité, rend le désarroi automnal de Pessoa devant la banalité des jours. Rien de monotone, pourtant. Il est question de langueur, d’affliction mais aussi d’une ironie mordante. Jean-Marie Broucaret et Alain Simon font vivre ce texte ardu, par la voix, ils en dévoilent l’humour, la grande acidité. » Pierre Penin, Sud-Ouest, 19 /10 /2009

Jean-Marie Broucaret

Comédien et metteur en scène, Jean-Marie Broucaret est directeur artistique du Théâtre des Chimères de Biarritz  et du Festival des Translatines de Bayonne. Il travaille régulièrement avec Alain Simon pour des lectures et des Veilles Théâtrales. Après la lecture marathon Vers une intégrale de Don Quichotte à la Cité du Livre d’Aix-en-Provence reprise à Bayonne, Jean-Marie Broucaret a participé à trois Veilles Théâtrales aux Ateliers : Le Neveu de Wittgenstein de Thomas Bernhard en 2006, Le Livre de l’Intranquilité de Pessoa en 2008, lecture de 8 heures reprise à Bayonne en 2009 et Les Ecrits de Picasso en 2009.

Depuis 1998, il intervient dans la formation de La compagnie d’entraînement par un séminaire de 4 jours.

__________________________________________________________________________________________

– Samedi 27 novembre à 19 h : rencontre publique de fin de séminaire avec Jean-Marie Broucaret

___________________________________________________________________

– jeudi 2, vendredi 3 décembre à 21 h, dimanche 5 à 18 h

Reprise de « Je pense donc je suis », Le discours de la méthode

de René Descartes en slam

________

_____________________________________________________________________________

Après le succès des représentations du Discours de la méthode au Centre Européen de Poésie à Avignon en juillet dernier, nous proposons au public de voir ou revoir ce spectacle au Théâtre des Ateliers cette saison.  Slamer Le discours de la méthode m’apparaît être une évidence : Descartes n’a-t-il pas écrit en français, et non en latin comme il était d’usage à l’époque, pour s’adresser à tous ? Et emprunter ce moyen d’expression populaire pour transmettre Le discours de la méthode me semble une démarche fidèle à son dessein. Douter, ce n’est pas être grave et austère. Descartes jubile de penser, s’exalte à comprendre, et atteint la transe en s’attaquant comme un chevalier à tous les préjugés. Il est de l’époque des conquistadors, guerriers ou savants, qui tous partaient à la découverte de nouveaux espaces, ceux des continents comme ceux du savoir et de la pensée. Il y a de l’épopée là-dedans. Alain Simon

Descartes 3 décembre

___
Courrier d’Aix 10 décembre 2010

____________________________________________

– Jeudi 16 décembre à 19 h

« La compagnie d’entraînement » présente ses travaux de recherche sur les théoriciens du théâtre.

Les présentations de travaux sont sous la responsabilité des élèves de « La compagnie d’entraînement ». cette première soirée est consacrée aux théoriciens du théâtre : les élèves choisissent des textes théoriques qui les aident dans leur pratique d’acteur ; ils expérimentent en public les applications sur scène de ces découvertes.

12
Oct

Présentation de saison

accueil en musique

Le Mardi 29 septembre avait lieu la présentation de saison du Théâtre des Ateliers et des ATP. Le Public était accueilli place Miollis par le groupe de musique des Balkans de Jacques Brossier, Balkanbierre. Jacques Brossier, comédien dans tous les spectacles Jeune Public du Théâtre, est aussi le décorateur de la compagnie. Dans la salle, Alain Simon donnait d’abord la parole à Bernard Pelinq et Mathieu Grizard qui développèrent le riche programme offert aux Amis du Théâtre Populaire,

puis Arlette Massot parla du désir de prolonger l’esprit du cinquantième anniversaire par des rencontres avec des auteurs, metteurs en scène et comédiens, avant ou après les représentations. Quatre de ces rencontres auront lieu au Théâtre des Ateliers, de même que le spectacle La Jeanne de Delteil, en février, mis en scène par Christian Schiaretti.

présentation de la   saison des Ateliers

A son tour Alain Simon présentait les créations du Théâtre des Ateliers, la Veille Théâtrale consacrée au Théâtre et son double d’Antonin Artaud, qu’il lira avec Alice Chenu et Romain Girard en novembre, la reprise de « Je pense donc je suis », le Discours de la méthode en slam en décembre, et enfin, en mars, la création 2011 de Voyage sur place, d’Alain Reynaud, qu’il mettra en scène et jouera avec le clown des Nouveaux Nez après une résidence d’écriture à Auch et la création du spectacle à La Cascade, maison des Arts du Clown et du Cirque de Bourg-Saint -Andéol, lieu dont Alain Reynaud est le directeur artistique. Après avoir présenté les contes russes de Lecture Plus et fait descendre sur le plateau trois des comédiens de l’équipe, .

L'équipe de la Veille Théâtrale

Alain Simon parlait de la mission de formation du Théâtre des Ateliers, avec l’Atelier Public du mardi, l’Option Théâtre du Lycée Paul Cézanne et appelait sur le plateau des élèves de la promotion 2010-2011 de « La compagnie d’entraînement » recrutés la veille sur audition

Public, comédiens, équipe ATP poursuivaient ensemble la rencontre et les discussions dans le hall d’accueil autour d’un pot, au son des musiques tziganes de l’ensemble Balkanbierre .

_______________________________________________